Guinard Energies – 09/12/19

Installation réussie en Guyane Française pour l'hydrolienne P66

Un déploiement rapide et efficace du système hybride

Durant la première semaine de décembre, trois membres de l'équipe technique de Guinard Energies se sont déplacés en Guyane Française dans le cadre du projet Hydroriv porté par le CNRS Guyane.

Ce projet consiste à déployer et tester pendant 2 ans une technologie hydrolienne fluviale couplée à une installation photovoltaïque sur le site de recherche scientifique des Nouragues.

Pour ce projet, le CNRS a retenu la version flottante de la Poséide 66 (3.5 kW) afin de réaliser le test in situ du couplage d’une hydrolienne fluviale avec son installation solaire sur le site de recherche scientifique protégée des Nouragues.

Arrivée sur place le 2 décembre, l'équipe de Guinard Energies a réalisé l'installation complète du système hybride avec le soutien de l'entreprise AES (Amazonie Energie Solution) de Kourou en charge de la réhabilitation de l'installation photovoltaïque et du parc batteries existant.

 

 

En étroite collaboration avec l'équipe du CNRS, c'est la solution d'hydrolienne sur flotteur amarré en aérien qu'a retenue l'équipe de Guinard Energies. Cette solution fiable et simple de mise œuvre offre ainsi l’avantage d’un déploiement et d’une mise en réserve rapide de la machine, facilités par la mise en place d’un va-et-vient qui permet de rapprocher le flotteur de la berge lors des crues ou des opérations de suivi.

Le raccordement de la machine au système d’ancrage aérien et son immersion au cœur de la veine d’eau ont été réalisés le 3 décembre, en moins de 24h.

 

Développé par le bureau d'étude interne, le mono flotteur installé en Guyane est équipé d'une protection frontale en aluminium destinée à dévier les potentiels objets flottants  présents dans la rivière. Les câbles tendus sur les côtés de l'entrée permettent également de dévier petits branchages et embâcles, évitant leur passage dans la tuyère.

Ces dispositifs simples et robustes permettent ainsi de réduire l'entretien de l'hydrolienne tout au long de l'année.

 

Couplée à son convertisseur C66, la production hydrolienne est mixée avec celle de la nouvelle installation photovoltaïque réalisée par la société Guyanaise AES.

Associée à un parc batteries, cette nouvelle installation hybride hydrolien et solaire va ainsi permettre à la station scientifique des Nouragues de réduire sa dépendance au gasoil destiné jusqu'ici au fonctionnement du groupe électrogène.

Le mini réseau sera monitoré par le laboratoire Grenoblois G2Elab en charge d'analyser l'apport de la technologie hydrolienne dans le mix électrique de ce site isolé.

 

Cette nouvelle réalisation de Guinard ENERGIES en zone non interconnectée (ZNI) entérine le savoir-faire d’une équipe et la pertinence de la technologie MegaWattblue déjà éprouvée lors de précédents déploiements des hydroliennes P66 et P154.

Fort d'un potentiel hydrolien en partie identifié, la Guyane est un territoire disposant de nombreuses installations en sites isolés, ne demandant qu'à passer sur des technologies renouvelables comme le solaire et l'hydrolien. Les équipes de Guinard Energies travaillent donc sur de futurs projets dans cette la région.

 

 

La vidéo de l'installation bientôt en ligne ici.


Partenaires du projet:

flotteur P66

Guinard Energies – 20/10/2019

Déploiement en Amérique du sud de l'hydrolienne Guinard Energies

Une installation hydrolienne au milieu de la forêt amazonienne !

Depuis quelques semaines, l'équipe de Guinard Energies prépare dans ses ateliers l'ensemble du matériel destiné à une future installation hybride off-grid. Cette future installation aura pour but de fournir l'énergie de la Station scientifique des Nouragues du CNRS en Guyane Française.

Jusqu'à aujourd'hui, la station scientifique était alimentée à partir d'une installation photovoltaïque. Un groupe électrogène apportait le complément nécessaire à l'alimentation des appareils fortement consommateurs tels que le COPAS (dispositif scientifique d'observation de la canopée; ndlr).

Le CNRS s'est engagé depuis plusieurs années dans la mise en place et l'exploitation de solutions renouvelables de production d’électricité et a ainsi souhaité profiter de la restauration de l'installation photovoltaïque pour intégrer une production hydrolienne. Après un appel à projet, c'est la solution Guinard Energies qui a été retenue. L'hydrolienne P66 version rivière sera ainsi installée sur un mono-flotteur encrée dans une veine de courant située face au camp.

Une collaboration multi-entreprises / laboratoires.

L'installation photovoltaïque sera réalisée par la société AES de Kourou avec l'installation de nouveaux modules au sol.  Le convertisseur C66 développé par Guinard Energies et  Entech SE assurera la gestion de la production hydrolienne et photovoltaïque afin d'assurer une continuité de service et une gestion des cycles de batteries optimums.

Cette installation unique en son genre dans ce milieu particulier qu'est la forêt Amazonienne sera contrôlée et surveillée en permanence par le bureau d'étude G2ELAB qui collectera et analysera l'ensemble des informations provenant des capteurs (météo, vitesse courant, présence, ...) et données récupérées auprès des appareillages de conversion. L'objectif étant de réaliser un modèle de dimensionnement d'unité de production hybride hydrolienne et photovoltaïque destinée aux sites isolés.

flotteur P66
hydrolienne P66 sur flotteur

Actuellement l'équipe de Guinard Energies prépare l'ensemble du matériel afin de l'envoyer par cargo en direction du port de Dégrad des Cannes en Guyane pour être ensuite acheminé jusqu'au site d'installation par les équipes du CNRS.

L'installation prévue au début du mois de décembre deviendra la seule unité de production hydrolienne en fonctionnement en Guyane française.


Partenaires du projet:

Ambatoloana_Guinard

Guinard Energies – 24/09/19

Déjà une année d’exploitation pour l’installation d'Ambatoloana

Une première à Madagascar

Le 20 septembre 2018,  l'équipe d'ingénieurs de Guinard Energies a raccordé le village d'Ambatoloana à l'installation hybride hydrolien et photovoltaïque 100% autonome et décarbonnée.

Depuis une année, les 250 habitants du petit village Malgache sont raccordés à ce micro-réseau et bénéficient ainsi d'une électricité propre et fiable.

C'est le soir, à la tombée de la nuit que l'apport de l’électricité est le plus visible. Petit à petit les ampoules s'allument dans les petites maisons et à l'heure où l'activité s'est arrêtée pour laisser place au silence, aujourd'hui la vie se poursuit le soir, les écoliers peuvent ainsi étudier, les épiceries restent ouvertes plus tard.

Ce projet financé par l'Ademe International et riche d'un partenariat avec l'ONG Gret s'avère être une belle réussite et montre qu'aujourd'hui, l'apport de l'hydrolien dans les installations off-grid a un réel intérêt comme l'explique Flavien, ingénieur chez Guinard Energies: "Les installations off-grid 100% photovoltaïque sont courantes à Madagascar, cependant cette configuration demande un parc de stockage important pour palier à la phase nocturne. L'hydrolien dans une rivière ou un canal régulé va fonctionner 24h/24 ce qui en plus de l'apport de production supplémentaire va permettre également de réduire le parc batterie, c'est le réel intérêt des systèmes hybrides multi-énergies que nous proposons"

Ambatoloana_Guinard

Après une année de fonctionnement, pour Fetra, chargé de projet à l'ONG Gret, aucun aléas sont à signaler et le système fonctionne très bien, suivi et entretenu par Fidèle, habitant du village: " En terme d’exploitation, une seule personne issue du village formée  par Guinard Energies sur la technique et par l’exploitant sur la gestion suffit pour gérer le site hydrolien d’Ambatolaona, ce qui prouve sa simplicité d’exploitation, qui n’est jamais le cas dans les installations hors-réseaux à Madagascar. Cette technologie permet non seulement d’électrifier tous les ménages du village, qui est déjà un objectif atteint, mais sa robustesse permet également de multiplier les activités génératrices de revenus."

Actuellement, Guinard Energies et le Gret travaillent sur de nouveaux projets d’électrification rurale sur Madagascar. Plusieurs sites ont ainsi été expertisés et les études techniques sont en cours pour déployer des systèmes similaires dans plus d'une dizaine de villages.

 

Tech4Islands-Awards-Slides-Votez-1

Guinard Energies – 27/08/2019

Guinard Energies sélectionné pour la finale du concours Tech 4 Islands

Un concours pour la Polynésie de demain

En avril dernier, le Digital Festival de Tahiti en collaboration avec le Polynésienne des Eaux, SUEZ Smart Solutions et l'Agence Française de la Biodiversité avec le soutien du président de la Polynésie Française ont lancé le concours Tech4Islands Awards.

Ce concours a pour ambition de détecter les perles technologiques internationales porteuses de solutions innovantes répondantes aux défis des territoires insulaires.

Réuni sous 4 thématiques: Smart Tourisme, Economie Bleue, Innovation Publique et Economie Circulaire, c'est sur cette dernière thématique que Guinard Energies a proposé ses solutions de productions hybrides dédiées aux milieux insulaires comprenant de l'hydrolien, du solaire et du stockage.

Fort de son savoir-faire et de son expérience, l'équipe brestoise a su convaincre les membres du jury et internautes, ce qui a ainsi permis aux solutions de Guinard Energies d'atteindre l'étape de la finale du concours au côté de 5 autres sociétés.

 

 

Soutenez les solutions innovantes de Guinard Energies

Le 16 septembre prochain, l'équipe de Guinard Energies présentera les solutions d’électrifications décarbonées pour la Polynésie Française aux 15 membres du jury.

En parallèle, un vote est ouvert aux internaute sur le site du concours. Nous comptons sur votre soutien pour permettre aux habitants des atolls Polynésiens de voir les solutions hydroliennes de Guinard Energies venir intégrer le mix énergétique de le Polynésie Française.

Lien vers le site du concours: https://www.digital-festival-tahiti.com/tech4islands-awards/votez/

Tech4Islands-Awards-Slides-Votez-1

Guinard Energies – 11/05/2019

Visite du ministre de l'énergie sur le site d'Ambatolaona

Dupliquer le projet Ambatoloana

Ce samedi 11 mai 2019, le Ministre de l’Energie de Madagascar, M. Vonjy Andriamanga, accompagné de la délégation du Ministère de l’Energie, de l’Eau et des Hydrocarbures(MEEH) a visité l'installation de production électrique du village d'Ambatoloana.

Le projet a pour but de démontrer la faisabilité opérationnelle d’un système de production d’électricité hybride intégrant des hydroliennes. Pour le MEEH, « il s’agit alors de dupliquer le projet Ambatoloana sur près de quatre-vingt sites sur tout le territoire national dans la mesure où le taux d’électrification est encore au plus bas surtout dans les milieux ruraux », déclare Vonjy Andriamange, ministre de l’Energie.

Images du Ministère de l'Energie, de l'Eau et des Hydrocarbures

 

Projet ERHYGE, l’électrification rurale hybride

Dans le cadre du programme d'Electrification Rurale par HYdrolienne Guinard Energies (ERHYGE), Guinard energies et ses partenaires GRET et SM3E ont déployé sur la commune d'Ambatolaona une unité de production d'électricité comprenant une hydrolienne P66, un ensemble photovoltaïque de 4kWc couplés à une solution de stockage sur un parc batteries.

Autorisation Environnementales du PREE 22 janvier 2019

 Le 22 janvier 2019, une délégation du Programme d’Engagement Environnemental s’était rendue sur le site d’Ambatolaona pour constater l’installation et a délivré l’Autorisation Environnementales.

Une délégation de la Direction Générale de l'Energie s'est rendue sur le site d'Ambatolaona le 22 janvier afin de constater le contenu effectif du PREE et délivrer l'Autorisation Environnementale.

 Rappelons que le Programme d'Engagement Environnemental ne s'attache pas seulement à un suivi du milieu animal ou végétal mais s'engage également sur la gestion des équipements (batteries, modules photovoltaïques…) arrivés en fin de vie et le suivi de l'impact de l'arrivée de l'électricité sur la vie du village, et celle de ses habitants.

Dans la presse

L'express Madagascar 13/05/2019 : Energie hydrolienne en renfort

Guinard Energies – 29/04/2019

Succès des premiers tests de l'hydrolienne P154 Guinard Energies!

Succès des tests de l’hydrolienne P154 en Ria d’Etel

L’installation de l’hydrolienne a été réalisée en 2 étales de marées basses le 26 et 27 février 2019. L’hydrolienne a pu commencer à produire dès la première marée, soit quelques heures après son installation.
L’IFREMER a réalisé plusieurs plongées afin d’inspecter l’état du système et de l’environnement. Un suivi environnemental a également été effectué par la société TBM par des relevés en présence de l’hydrolienne. Les équipes d’Entech SE et de l’ISEN ont validé la performance du système de régulation et de conversion électrique hybride ainsi que l’injection sur le réseau national avec Enercoop.
L’hydrolienne a été retirée avec succès ce lundi 29 avril, pour cette période estivale, comme convenu de longue date avec les usagers de la Ria d’Etel. Nicolas Ruiz, directeur technique de Guinard Energies précise que: « La première phase d’essais de cette nouvelle machine est un succès total, du déploiement jusqu’à l’injection sur le réseau, tout s’est  déroulé comme prévu et les performances sont au rendez-vous. L’hydrolienne est ramenée à Brest afin de la préparer pour son prochain déploiement qui servira à valider nos indicateurs de maintenance en vue de sa commercialisation. »

Projet MegaWattBlue

Le projet MegaWattBlue vise à réaliser un démonstrateur d’hydrolienne de nouvelle génération et à le tester dans le milieu naturel. Ce projet est coordonné par Guinard Energies et réalisé en collaboration avec l’IFREMER et l’ENSTA Bretagne. Labellisé par le Pôle Mer Atlantique Bretagne, il est soutenu par la région Bretagne via les fonds européens FEDER.

Les tests en milieu naturel doivent permettre d’étudier la fiabilité des différents concepts technologiques innovants d’une part et d’évaluer l’impact de l’hydrolienne sur l’environnement d’autre part. Le choix de la ria d’Etel a été guidé par l’intensité de la vitesse du courant et l’absence de conditions de mer agitées, permettant l’utilisation de bateaux de travaux maritimes en milieux côtiers.

Outre la société Guinard Energies qui assure la coordination générale du projet, la contribution de l’IFREMER devra permettre de décrire l’environnement physique en caractérisant les écoulements, le bruit rayonné et les bio salissures. Le rôle de l’ENSTA Bretagne est de réaliser des outils numériques, destinés aux bureaux d’études pour concevoir et optimiser le design des pales et de la tuyère.

Parallèlement à ces travaux de R&D, un état zéro et une étude de suivi environnemental sont réalisés par la société TBM à Auray pour évaluer l’impact de l’hydrolienne sur la flore et la faune benthique et pélagique.

 

Par ailleurs la société Guinard Energies profite de ces tests in situ pour expérimenter un système hybride comprenant des panneaux solaires et un parc de batteries, en plus de l’hydrolienne P154. Ce type de système production d’énergie correspond parfaitement aux besoins des Zones non Interconnectées.

IFREMER - Olivier Dugornay

Guinard Energies – 04/04/2019

1er installation hybride (Hydrolien + Solaire + stockage) de France !

Raccordement au réseau électrique de l’hydrolienne P154 de Guinard Energies

Dans le cadre du projet MegaWattBlue co-financé par Guinard Energies, la Région Bretagne et les fonds européens FEDER, un premier système de production électrique hybride couplant production hydrolienne, production solaire et batteries a été raccordé au réseau électrique français. Dans le cadre du projet de démonstrateur, Guinard Energies fait don de l’énergie produite à Enercoop. L’énergie produite est injectée sur le réseau, valorisée sur le marché et Enercoop fait un don à Énergie Solidaire. Le don d’énergie constitue
une manière innovante pour les producteurs d’énergies renouvelables de s'inscrire encore davantage dans le développement économique, environnemental ET social de leur territoire.

À propos d’Enercoop

Enercoop est un fournisseur d’électricité 100 % renouvelable et coopérative ayant une logique de circuit court, reconnu comme ‘vraiment vert’ par Greenpeace. Depuis sa création en 2005, il a pour mission de promouvoir et développer les énergies renouvelables, d’inciter à la maîtrise de la consommation d’énergie et de favoriser l’appropriation citoyenne de la question énergétique. Enercoop a pour objectif de s’approvisionner, directement et exclusivement, auprès de producteurs d'énergies renouvelables et développe des outils de maîtrise de la demande d’électricité. Composé de 11 coopératives, le réseau Enercoop s’organise sur les principes d’une gouvernance partagée, transparente et démocratique et accompagne des projets citoyens durables, dans les territoires. En mars 2019, avec plus de 74 000 clients, dont 40 000 sociétaires, 240 producteurs et 180 salariés*, le réseau des coopératives Enercoop actionne actuellement un changement d’échelle, pour construire, par tous et pour tous, un nouveau paysage énergétique. - Plus d’informations sur www.enercoop.fr * Dont 7000 clients, 2500 sociétaires, 13 producteurs et 6 salariés en Bretagne.

À propos d’Énergie Solidaire

Constitué en fonds de dotation depuis février 2017, Énergie Solidaire est un programme qui consiste à proposer à l'ensemble des parties prenantes à la transition énergétique en cours de se joindre autour d'un effort commun de lutte contre la précarité énergétique dans le logement, une situation affectant encore aujourd'hui en France près de 12 millions de personnes. Énergie Solidaire consiste en pratique à collecter des dons de manière innovante, au travers d'une part la collecte de « micro-dons sur consommation d'énergie » sous la forme 1 centime d'€ par kWh consommé auprès de l’ensemble des clients particuliers de la coopérative Enercoop, et d'autres part au travers la collecte de « dons d'énergie » auprès cette fois des producteurs d'énergie renouvelable à qui nous proposons de reverser un pourcentage sur leur chiffre d'affaire (entre 0,1 % et 1%) ou de faire don de leur surplus d'énergie produit mais nonconsommé.
Les dons ainsi collectés sont ensuite réalloués à des associations d'intérêt général proposant des programmes d'accompagnement pour aider les ménages en précarité énergétique à en sortir durablement.

Installation_P154_Etel_Belz

Guinard Energies – 28/02/2019

Installation de l’hydrolienne Guinard Energies en Ria d’Etel

Installation de l’hydrolienne P154 de Guinard Energies

Suite au succès des derniers tests de l’hydrolienne P154 début janvier en rade de Brest, Guinard Energies a installé son hydrolienne dans la Ria d’Etel les derniers jours de février en profitant des petits coefficients, pour une première expérimentation jusqu’au mois de mai.

Cette installation a été réalisée avec la société Iroise Mer, sous la conduite du responsable technique de la société Guinard Energies, Nicolas RUIZ :

« Les opérations d’installation de l’hydrolienne P154 de Guinard Energies en Ria d’Etel dans le Morbihan se sont déroulées avec succès pendant trois jours du 26 au 28 Février. Elles ont consisté tout d’abord à déployer un câble sous-marin lesté entre la zone d’installation et le chantier Bretagne Sud permettant l’acheminement de l’énergie vers la terre. L’hydrolienne a ensuite été immergée sur site une fois la connexion électrique réalisée. Ces opérations ont été réalisées depuis le navire TSM Penzer de la société Iroise Mer et suivis par des plongeurs afin d’en valider le bon déroulement.

L’électricité produite est transportée jusqu’à un conteneur de régulation et de conversion électrique puis redistribuée gratuitement sur le réseau national. »

Cette première installation permettra de tester la résistance de la tuyère, réalisée par Océane des Plastiques à Muzillac, d’évaluer la performance du système de conversion électrique réalisé avec la société ENTECH de Quimper, et l’assistance de l’ISEN et du lycée de la Croix Rouge à Brest.

« Le projet MegaWattBlue, initié par Vincent Mariette, est déterminant pour le développement de la société Guinard Energies. L’expérimentation menée dans des conditions réelles servira d’exemple pour initier une commercialisation à l’international, qui elle seule sera garante de la pérennité de la société Guinard Energies », précise Philippe Craneguy, directeur de Guinard Energies.

DRIVE PHOTOS : Lien Google Drive

Contact presse : Philippe Craneguy (Directeur Général)

Les hydroliennes Guinard Energies

La société Guinard Energies, fondée par Paul GUINARD en 2008, basée à Brest, conçoit et réalise une gamme d’hydroliennes de haute performance. En effet, grâce à l’effet de la tuyère, la vitesse du courant est accélérée de 30 à 40 % et permet aux hydroliennes de Guinard Energies de doubler l’énergie produite par rapport à une hydrolienne de même diamètre, et de s’orienter librement dans le courant.

Les hydroliennes de Guinard Energies peuvent être installées en version flottante ou posées sur le fond dans les estuaires, les fleuves et tous les sites pourvus de forts courants.

Guinard Energies a fait le choix d’une montée graduelle en puissance de ses hydroliennes. Après avoir testé avec succès l’hydrolienne P66 (diamètre du rotor de 0,66 m) adaptée aux rivières et moulins, la société Guinard Energies a mis au point l’hydrolienne P154 (diamètre du rotor de 1,54 m), construite en partie et assemblée au chantier naval NAVTIS à Brest. Une troisième hydrolienne de la gamme est en cours de construction ; le diamètre du rotor d’une longueur de 4 m, développera une puissance nominale de 250 kW.

Hydrolienne_P154_Immersion_Etel_S

Projet MegaWattBlue

Le projet MegaWattBlue vise à réaliser un démonstrateur d’hydrolienne de nouvelle génération et à le tester dans le milieu naturel. Ce projet est coordonné par Guinard Energies et réalisé en collaboration avec l’IFREMER et l’ENSTA Bretagne. Labellisé par le Pôle Mer Atlantique Bretagne, il est soutenu par la région Bretagne via les fonds européens FEDER.

Les tests en milieu naturel doivent permettre d’étudier la fiabilité des différents concepts technologiques innovants d’une part et d’évaluer l’impact de l’hydrolienne sur l’environnement d’autre part. Le choix de la ria d’Etel a été guidé par l’intensité de la vitesse du courant et l’absence de conditions de mer agitées, permettant l’utilisation de bateaux de travaux maritimes en milieux côtiers.

Outre la société Guinard Energies qui assure la coordination générale du projet, la contribution de l’IFREMER devra permettre de décrire l’environnement physique en caractérisant les écoulements, le bruit rayonné et les bio salissures. Le rôle de l’ENSTA Bretagne est de réaliser des outils numériques, destinés aux bureaux d’études pour concevoir et optimiser le design des pales et de la tuyère.

Parallèlement à ces travaux de R&D, un état zéro et une étude de suivi environnemental sont réalisés par la société TBM à Auray pour évaluer l’impact de l’hydrolienne sur la flore et la faune benthique et pélagique.

 

Par ailleurs la société Guinard Energies profite de ces tests in situ pour expérimenter un système hybride comprenant des panneaux solaires et un parc de batteries, en plus de l’hydrolienne P154. Ce type de système production d’énergie correspond parfaitement aux besoins des Zones non Interconnectées.

Hydrolienne Ambatolaona

Guinard Energies – 03/02/2019

Visite du ministère de l'énergie sur le site d'Ambatolaona

Une commission évalue le programme d'engagement environnemental

 

Le programme d'engagement environnemental du projet ERHYGE

Dans le cadre du programme d'Electrification Rurale par HYdrolienne Guinard Energies (ERHYGE), Guinard energies et ses partenaires GRET et SM3E ont déployé sur la commune d'Ambatolaona une unité de production d'électricité comprenant une hydrolienne P66, un ensemble photovoltaïque de 4kWc couplés à une solution de stockage sur un parc batteries.

A Madagascar, avant toute demande de mise en production, les installations électriques sont soumises à la réalisation d'un Programme d'Engagement Environnemental (PREE) qui consigne les impacts significatifs du projet, les mesures d'atténuation envisagées et la méthode de suivi du milieu proposée.

Ambo_1417_800px

Albert Rakotonirina, Responsable du volet Environnement, département Services essentiels et Ressources Naturelles (SEREN) – GRET Madagascar, résume en quelques mots les enjeux environnementaux du projet :

« A Madagascar, en fonction de l'importance des impacts prévisionnels du projet sur son environnement, un document d’étude d’impacts doit être déposé soit à l'Office National pour l'Environnement soit au ministère de tutelle pour les projets les moins impactant. Pour le projet ERHYGE – Ambatolaona, c'est donc le ministère de l’Énergie qui a examiné notre dossier de Programme d’Engagement Environnemental (PREE) et proposé cette visite sur le site.

L'hydrolienne est une technologie nouvelle à Madagascar et ce type d'installation est la toute première réalisée sur le territoire.

Nous avons donc, à l'instar de ce que nous réalisons pour nos projets d'hydro électricité classiques, recensé les espèces animales et végétales vivant aux abords du site d'installation, évalué l'état initial de la faune aquatique par la mise en place de pêche d’échantillonnage, et avons élaboré un protocole de suivi du milieu tout au long de 2019.

L’impact le plus important que nous ayons eu à constater a été une augmentation du niveau de l'eau en amont du pont qui accueille l'hydrolienne en raison de l'ajout des vannes de régulation.

Pour éviter le risque d’inondation des rizières, les berges ont été rehaussées et certains canaux d'irrigation ont même parfois été dévasés. »

Madagascar_Ambo_Solaire

Une visite d'évaluation de la part de la Direction Générale de l’Energie le 22 janvier 2019
Une délégation de la Direction Générale de l'Energie s'est rendue sur le site d'Ambatolaona le 22 janvier afin de constater le contenu effectif du PREE et délivrer l'Autorisation Environnementale.

Albert Rakotonirina, de poursuivre : « nous sommes confiants quant à l'obtention de l'autorisation environnementale. A l'issue de la visite, la délégation s'est engagée à nous la délivrer dans les toutes prochaines semaines. C'est l'une des dernières étapes avant la commercialisation de
l'électricité . »

Rappelons que le Programme d'Engagement Environnemental ne s'attache pas seulement à un suivi du milieu animal ou végétal mais s'engage également sur la gestion des équipements (batteries, modules photovoltaïques…) arrivés en fin de vie et le suivi de l'impact de l'arrivée de l'électricité sur la vie du village, et celle de ses habitants

Contact presse : Philippe Craneguy (Directeur Général)